Prochaines sorties  

VTT Loisirs
Sam Aoû 13 @14:00 -
Sortie SARRALBE
Dim Aoû 14
VTT randonneurs
Dim Aoû 14 @08:30 -
Route randonneurs
Dim Aoû 14 @08:30 -
Route Loisirs
Dim Aoû 14 @08:30 -
VTT Loisirs
Sam Aoû 20 @14:00 -
VTT randonneurs
Dim Aoû 21 @08:30 -
Route randonneurs
Dim Aoû 21 @08:30 -
   
Août 2022
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
   

Espace Membre  

Bonjour, connectez-vous

   

mixte 250-250

   
UN GOÛT D’AVANT
Après une sombre période de Covid c’est la deuxième fois que le cyclo club de Saint-Avold effectuait son traditionnel séjour du mois de juin. Un séjour effectué sur les rives du lac de Serre Ponçon dans la localité de Chorges. L’absence de masque aidant nous nous sentions tout bonnement revenus au temps d’avant, ne crions pas victoire trop vite, mais ce bol d’air sans pareil nous aura fait tellement de bien.
Une fois encore notre Président avait bien fait les choses, pas besoin d’un temps d’accoutumance, de suite en arrivant nous nous sommes trouvés devant trois bâtisses dans le style chalet, le tout « flanqué » devant LE LAC, une émeraude étincelante, telle un bijou sur les doigts d’une belle dame.
Et pour que ce soit parfait, toutes les chambres donnaient »VUE SUR LE LAC » il faut que je retienne mes doigts, ils voudraient me forcer à écrire « VUE SUR MER », Oui on s’y croirait, nous avons pu assister et c’était divin au premier coucher de soleil dans les tons rouge/oranger, de quoi enflammer le coeur des plus nostalgiques .
Revenons sur le centre, oui, trois chalets : Le PELVOUX où logeait le plus grand nombre, 6 étages desservis par 2 ascenseurs, et un septième étage avec une seule chambre réservée à 2 privilégiés, le toit du monde, le lac à nos pieds, le soir coucher de soleil et le matin lever de soleil avec un miroir de nature, impossible de conserver les yeux ouverts, une vraie lanterne magique.

Pas de climatisation mais à l’intérieur une vaste chambre avec un « kings bed » 2 X 1mètre de large, une télé jamais allumée, un frigo, un beau canapé cuir et 2 fauteuils assortis plus 2 autres fauteuils, le tout sans oublier 2 tables de nuit idéalement disposées l’une à gauche et l’autre à droite et pas comme souvent bêtement entre les lits !!!
C’est un peu le schéma de toutes les chambres des 14 couples participants.
La nourriture ne fût pas au niveau de ce que nous avons connu habituellement, nous avons pu déplorer une qualité et une variété moindre même si le vin compris a coulé à flots et si le petit déjeuner a permis de rassasier les cyclistes les plus chevronnés ainsi que les marcheuses les plus assidues.
Mais le plus important ce fûrent les retrouvailles de tous et les moments de convivialité avant , pendant et après le repas.
Le centre disposait également d’une magnifique et vaste piscine avec une grande partie où même les plus grands n’avaient pas pied, piscine chauffée à 25 degrés ce qui a permis aux poules mouillées dont je suis de pénétrer dans l’eau sans trop d’efforts.
Nous nous étions déplacés à Chorges pour faire du vélo et là encore il n’y a pas eu de déçus, Alfred avait préparé des circuits « pas piqués des hannetons », un premier circuit intitulé « Vallée de la Durance », je m’inscris en faux, le terme de vallée est usurpé ainsi qu’en témoigne d’ailleurs le dénivelé impressionnant et deux autres circuits à partir de Barcelonnette : le col de la Bonnette qui culmine à 2802 mètres et le col de la Cayolle à 2326 mètres.
Pendant ce temps Vincent et Armand ont même enchaîné 3 cols à la suite, c’est à dire la Cayolle, le col des champs à 2045mètres et le col d’Allos , bravo à eux. Ceci n’est qu’un extrait des difficultés, certains ont fait d’autres cols encore, j’ai entendu parler du col de l’Izoard.à 2360 mètres par exemple ; Huguette et Martine elles, ont entraîné un groupe de marcheuses de 5 à 6 filles dans des difficultés dantesques amplifiées par des conditions météo sévères. Un seul homme d’ailleurs a osé se joindre à elles, je peux vous rassurer, même si c’était dur il s’en est sorti vivant, bravo Jean-Claude.
Le centre les Hyvans a également assuré des animations notamment musicales et un bon groupe ragaillardi par ses souvenirs de jeunesse a dansé jusque tard dans la nuit. Quand je vous rappelle l’existence de la superbe piscine et la possibilité de baignade directement dans le lac tout le monde comprendra que l’ennui était impossible et chacun en a eu pour son compte.
J’allais oublier et ce serait un tort l’excellent et plantureux repas pris sur une terrasse abritée à Savines pendant que la pluie tombait dru, un vrai sens de l’organisation, nous avons profité d’une bonne table bien à l’abri pendant que les éléments étaient déchaînés.
Ah encore un oubli, décidément, je vous ai expliqué que le centre avait son animation, c’était sans compter le sens de l’humour de Marc, non, pas notre Président, l’autre, l’extraterrestre, pour amuser la galerie il n’a pas trouvé mieux que de séquestrer une chauve souris dans sa chambre et même si ses ronds dans l’air étaient de nature à rafraîchir l’athmospère cela n’a pas été du goût de Christine qui a exigé de faire sortir cet animal de la chambre.
Notre ami Marc a fait mine de s’exécuter et a réussi le prodige de cacher son animal toute la nuit et de le garder encore jusqu’au petit matin avant que la supercherie ne soit découverte.
Peut-être un peu jaloux de l’intérêt porté à ce chiroptère Guy a bien malgré lui contracté uneampoule mal placée qui, ma foi, a provoqué les rires de ces dames coquines sans qu’elles ne se soucient de la douleur ressentie à sa fesse gauche. Heureusement, il avait emmené son infirmière particulière et grâce à elle la lumière a continué à briller de manière indolore.

Encore un très beau séjour, vivement le mois de juin 2023.

Guy

 

   
© Cyclo-club St-Avold 2016