Prochaines sorties  

Aucun événement
   
Juin 2020
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
   

Espace Membre  

Bonjour, connectez-vous

   

mixte 250-250

   

Les grandes Alpes pour deux Naboriens

Deux membres du Cyclo club de Saint-Avold, Daniel Ditsch de Petit-Ebersviller et Michel Jacob de Longeville-lès-Saint-Avold ont participé à La cyclo des grandes Alpes. Photo DR

Deux membres du Cyclo club de Saint-Avold, Daniel Ditsch de Petit-Ebersviller et Michel Jacob de Longeville-lès-Saint-Avold ont participé à La Cyclo des grandes Alpes, six jours de vélo, une moyenne de 110 km par jour et 2 700 m de dénivelé. Avec le col de l’Izoard, que le Tour de France a escaladé samedi.
Michel et moi avons choisi l’option retour (Menton-Thonon). Il était également possible de faire l’aller-retour comme nos deux amis cyclo de Sarralbe Claude et Fernand » a commenté Daniel Ditsch. Le départ groupé de cette aventure a commencé à Menton. Pour commencer, les cyclos ont attaqué le col de Castillon 730 m puis, dans la foulée c’est le Turini. Petite descente et c’est au tour du col Saint Martin 1000 m. Arrivée à Isola fin de l étape : 115 km et 3 265 m d’ascension pour ce premier jour sous une chaleur terrible.

 

Les étapes

« Nous avons opté pour la Bonnette, mythique, avec passage à la cime 2 802 m. Plus haute route d’Europe, 75 km avec 2100 m et puis repos au gite d’étape à Barcelonnete. Ce troisième jour, ce sera au tour du col de Vars 2 110 m et du col de l’Izoard 2 360m avec sa fameuse pente de Brunissard et un très beau point de vue à la Casse Déserte, 110 km pour 2 600m et une nuit passée à Serre-Cheva lier.

La quatrième étape sera la plus longue et difficile du parcours, grimper le Galibier 2650 m en avalant au passage le Lautaret 2058 m. Descente jusqu à St Michel avec un petit rebond vers le col du Télégraphe. Longue remontée de la vallée de la Maurienne. Petite ascension du col de la Madeleine. Arrivée à Bonneval-sur-Arc. C’est là que commence la dure ascension de l’Iseran, 10 km avec une pente moyenne de 7,5 %, plus haut col d’Europe avec ses 2764m. Au passage du col nous avons dû affronter un vent violent avec de la grêle sur les six premiers km de descente. Terrible. L’arrivée à Val d’Isère fut un grand soulagement pour nos corps gelés.

L’étape du jour suivant nous mènera à la Giettaz. Ce qui devait être une étape facile n’était finalement pas de tout repos. La montée du col Cormet de Roseland 1 968m n’était pas simple et l’enchaînement avec le col des Saisie 1 630 m, difficile. Mais ce furent de très beaux cols avec de superbes vues sur le Mont-Blanc ».

Les Naboriens ont croisé sur leur route, deux amis cyclos de Sarralbe. Photo DR

Trois cols pour cette dernière étape

« La Giettaz/Thonon (110 km 2 000 m +) La montée du col des Aravis 1 487 m se fit rapidement. Ensuite direction col de la Colombière 1 613 m. Neutralisation par l’organisation des cyclos à Chinaillon. A cinq km du col, il est prévu de faire une petite course jusqu’au col, histoire de se tirer une petite bourre sur cette fin de parcours. Il faut dire que ces 5 km ont une pente moyenne de 8,8 %..Ce sera chaud……

On enchaîne avec le col des Gets 1163 m qui sera le dernier de cette superbe et exigeante cyclo. Avec la descente rapide sur Thonon, prend fin cette belle aventure qu’est La cyclo des grandes Alpes qui a été un défi personnel que nous avons fait sans ambition de chronos juste pour le plaisir de découvrir et d’affronter ces célèbres cols alpins. Elle nous a permis de traverser de belles vallées, de cotoyer des gens sympas. Ce fut une belle aventure que nous a concoctée l’équipe organisatrice. Les ravitaillements fournis par les OT nous ont permis de découvrir les spécialités locales propres à chaque vallée. La même cyclo est à l’étude pour les Pyrénées en 2015. Avis aux amateurs……. »

   
© Cyclo-club St-Avold 2016