Prochaines sorties  

Séjour cyclo à Rémuzat (Drôme)
Sam Jui 22
VTT Loisirs
Sam Jui 22 @14:00 -
Morsbach
Dim Jui 23 @08:00 -
VTT
Dim Jui 23 @08:30 -
Randonneurs et GL Route
Dim Jui 23 @08:30 -
VTT Loisirs
Sam Jui 29 @14:00 -
Sortie Puttelange
Dim Jui 30 @08:00 -
VTT
Dim Jui 30 @08:30 -
   
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
   

Espace Membre  

Bonjour, connectez-vous

   

mixte 250-250

   
Alfred n’en démord pas. Le 3 novembre, à l’automne 2016 il organisait sa première ascension du Donon avec ses troupes du cyclo club de Saint-Avold.
Aujourd’hui le mardi 7 mai à l’aube du printemps 2019 il récidive. Cet homme déterminé en est à son acte XXII, le rendez-vous des ronds points du samedi est presque battu !
Mardi matin, le réveil sonne à 5h30, par sécurité j’ai enclenché la sonnerie du réveil hier soir au coucher. C’est bizarre, est ce l’âge ? est ce la saison ? est ce la destination ? Peut-être est ce le fait que le soleil est encore couché paresseusement et tarde à se lever, en tout état de cause cela me semble un peu tôt. C’est peut-être tout bonnement le fait qu’en scrutant la rue vide j’ai du mal à voir la couleur du ciel et à deviner la météo qui nous attend. Faisons donc confiance à Evelyne Dhéliat, et depuis peu ma référence c’est plutôt Tatiana Silva. Avec cette dernière rien que de prononcer son prénom la température se réchauffe de 2 degrés.
Restons sérieux. Je pense à tous les camarades à la même heure, un premier pied sur la descente de lit. Ils vont rapidement avaler leur bol de café noir, qui, y ajoutera un nuage de lait et un autre n’oubliera pas de manger du consistant afin de ne pas caler dans la première montée…
Il faut encore consacrer un peu de temps à ses ablutions avant de revêtir l’uniforme cycliste.
Rendez-vous : 8h30 sur le petit parking devant l’église de Pierre-Percée. C’est presque le concours de celui qui arrivera le premier. Difficile de battre Elisabeth, un peu avant Dieuze une tornade rouge m’a dépassé et après quelques kilomètres de course-poursuite j’ai du me résoudre à laisser Elisabeth filer en tête..
Arrivée : 1er Elisabeth ; N° 2 Guy avec Roland… et ensuite… peu importe tout le monde était là à l’heure, sauf bien sûr ceux qui étaient en avance.
Voici l’appel : Nos deux inconditionnelles de la marche : Martine et Huguette, tellement bonnes que tout le monde a peur et que personne ne veut les accompagner.
Notre petit soldat : Elisabeth ; Cinq cyclistes : Marc Gaspary, Alfred Albrecht, Roland Urschel, Patrick Eisenbarth, Marc Jungblut
un VAE : Guy Mazerand et une absente : Jeannine.

 

Mon Dieu qu’il fait froid ce matin. Nous sommes tous contents de démarrer, espérant nous réchauffer, que nenni, le circuit démarre par une bonne descente. Nous descendons à une vitesse vertigineuse vers Raon-sur-Plaine dans la vallée. Elisabeth qui ne se plaint jamais évoque ses pieds gelés, je lui ai bien proposé une séance de réflexologie pour la soulager à la manière d’un certain homme politique ! Mais non, nous continuons notre descente, je n’ose même pas imaginer ses « seins de glace », dans quelques jours (les 11 et 13 mai) ce seront bien les fêtes de Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais !

J’ai les yeux rivés sur l’écran de mon Garmin soigneusement réglé par Alfred, et pourtant je m’égare.

A partir de Raon-sur-Plaine , changement de musique, c’est toujours de la descente mais cette fois-ci pour les gens qui arrivent en face.

Pour moi c’est une journée particulière, pour la deuxième fois j’ai enfourché mon nouveau destrier : un synapse cannondale à assistance électrique ; J’ai fait un premier test à la sortie de Dieuze, 115km tout de même, et tout s’est bien passé, mais sait-on jamais. Pour l’instant tout va bien, j’ai maîtrisé la descente, mais ça ce n’est pas nouveau. Je crois que je commence à maîtriser également les montées. Dans cette première montée je me laisse glisser vers l’avant, c’est à dire dans les roues d’Alfred et de Marc G. J’ai un peu de mal à comprendre pourquoi ils se traînent…

Je regarde mon nouveau compteur et je commente : 9 pour cent, 9,4%, ah tiens maintenant 11%, pendant ce temps … ils respirent !

J’ai un peu honte, mais bon, je pédale et je suis tellement content d’être intégré dans ce groupe de camarades que j’ai bien l’intention d’accompagner le plus souvent possible au cours de cette saison.

Avant Raon-sur-Plaine nous avons traversé Bionville, Vexaincourt et Luvigny

Maintenant la route monte jusqu’au Donon. Sur le replat au sommet nous faisons une petite pause et nous effectuons un regroupement.

Au col de l’engin, c’est le nom du col qui suit le col du Donon, altitude 790 mètres, mon compteur indique 24km. C’est là que nous changeons de département pour regagner la Moselle et nous nous apprêtons à entamer la descente de plus de 15Km pour plonger sur Abreschviller. La descente se fait à un rythme soutenu, nous longeons le cours de la Sarre rouge, je ne vois plus personne devant moi, je ne vois pas non plus celui qui me suit, chacun son rythme et en bas à la bifurcation vers Grand Soldat nous faisons une pause ravitaillement. On repart, et là nous retrouvons pour un temps la route parcourue le 1er mai lors de la sortie de Dieuze ; Saint-Quirin, Lafrinbolle, Cirey-sur-Vezouze. Les montées se succèdent. C’est bien simple à l’arrivée mon garmin affiche un dénivelé de 1313mètres et certains affichent un chiffre plus élevé. Pendant que nous y sommes le kilomètrage total affichera 86km. Temps de parcours 4H09.

Nous arrivons ensuite à Saint-Sauveur la bien nommée, c’est le haut d’une bonne montée mais ensuite nous attend Angomont et avec un tel nom le pire est à craindre.

Descente sur Badonviller. Après Badonviller ce n’est pas fini, certains organismes accusent la fatigue et les coups de pédale ralentissent un peu. Pour ma part je ne me rends pas trop compte, j’ai une forme d’enfer mais je reste en arrière maintenant que je ne crains plus rien. Ce n’est qu’au retour en voiture que je vais me rendre compte de cette dernière difficulté. Chapeau à tous mes camarades d’escapade ; Je vais maintenant pouvoir vous accompagner à chaque sortie sans vous retarder.

J’engage ceux qui liront ces quelques lignes et qui se sentent un peu faibles ou pas à la hauteur des plus forts à tenter l’aventure. C’est avec le plus grand plaisir que je leur prêterai gracieusement ma nouvelle monture à condition qu’ils la montent avec élégance et que la longueur de leurs jambes soit adaptée à la taille de ma bête.

Le tout fut bien sûr couronné par un bon repas à Pierre Percée. Ce repas est un moment de fête et de repos même si cette fois je n’ai pas compris pourquoi on se retrouvait assis…

Même pas fatigué.

Quelle belle journée, un grand soleil dans un environnement de tristesse. Merci à vous tous pour votre gentillesse et votre aide.

Vous ne l’avez pas vue mais Janine m’a accompagné tout au long de cette sortie dont elle connaissait presque chaque endroit. Je lui rends aujourd’hui un hommage pour tout ce qu’elle m’a donné tout au long d’une vie de partage de presque 45 années. Profitez de chaque jour qui passe, c’est ce que je m’efforce de faire même aujourd’hui et je compte sur vous pour m’y aider.

 

Guy


de g, à droite : J,Paul, Francis, Lucien, Alfred, Zoubeir, Patrick, Marc K et Roland ; le photographe est Marc G,


Nous étions 9 inscrits à nous retrouver pour cette sortie concoctée par Alfred, en ce petit matin frisquet .

Le rendez-vous était fixé à Pierre-Percée, à 8h15 sur le parking du château, ce qui suppose bien entendu un lever aux aurores.
Mais toute la petite troupe se retrouve à l'heure dite et même, en avance, un peu fébriles, de froid ou d'excitation, sous un pâle soleil qui peine à faire monter la température au-dessus de 7°.
Alfred avait prévu 2 groupes, pour 2 niveaux de difficultés afin de satisfaire le plus grand nombre,
Le groupe 1 avec Marc G, Lucien W, Roland U, et Francis P allait partir vers le nord pour un parcours de 80 kms et un dénivelé de 1100 mètres,
le groupe 2, composé de Alfred A, Patrick E, Zoubeir F, J-Paul L, et Marc K allait attaquer le Donon par le Sud avec un parcours de 90 kms pour 1340 mètres de dénivelé.
A 8h 30 pile les deux groupes s'élancent,chacun dans sa direction.
Le début du parcours de notre groupe nous conduit vers Badonviller, puis Cirey sur Vezouze ; le temps est frisquet et la route encore humide ; les premiers kilomètres sont en descente et la prudence est de mise.
Puis arrivent quelques petites bosses qui nous permettent, enfin, de se dégourdir les jambes et de se réchauffer, d'autant que le soleil est plus franc et dévoile quelques coins de ciel bleu ; cela suffit à nous revigorer, et contribue à me libérer de mes appréhensions sur une route devenue sèche.
La première bosse d'importance, se situe à la sortie de Cirey sur Vezouze, et au sommet de la côte, un arrêt opportun pour recharger les batteries et puiser dans notre stock de barres et autres fruits, car le petit déjeuner était déjà loin ; nous étions au km 25.
Puis le parcours, très varié et finalement assez roulant, pour la région nous amène par St Quirin vers Turquestein, d'où la route s'élève progressivement pour enfin attaquer le montée la plus raide jusqu'au sommet du col du Donon. (km 52 )
Les 6 derniers kilomètres sont bien sûr les plus difficiles ; je monte à mon rythme, sans me soucier de performance, en essayant de gérer au mieux l'effort ; mes compagnons de route, mieux entraînés que moi, m'attendent en haut, sans m'en vouloir, et peut être même heureux de cette halte ;

Le rendez-vous était fixé à 8h15 à La Celles sur Plaine pour un départ prévu à 8h30 pétante.
J’avais demandé préalablement, par retour de « mail », si quelqu’un était intéressé par un covoiturage pour diminuer l’émission de CO2 du Cyclo-Club. Peu de candidats à mon appel et les deux « écolos » du club se sont donc donnés rendez-vous à Oderfang à 6h30. Pour ceux qui ne nous ont pas encore démasqué, il s’agit évidemment d’Armand et de moi-même, JP pour les intimes, toujours à la recherche de la moindre peau de banane qui traine…
Une fois la programmation faite dans le GPS d’Armand à 6h30, il n’avait plus qu’à écouter la voix douce, aimable, féminine et bienveillante, qui nous guida jusque dans les Vosges. Nous arrivâmes à bon port, vers 8h05, en faisant quelques entorses au parcourt préconisé par le GPS qui voulait nous faire monter à Pierre Percé.
Lucien était le premier arrivé. Dans je ne sais plus quel ordre arrivèrent Marc, Roland, Amédée, Patrice et Patrick.
Au vu de la météo, nous avons dû mettre quelques couches de vêtements pour ne pas grelotter.

celle3

Après la traditionnelle photo souvenir faite par Marc, l’heure du départ a été respectée. Après quelques kilomètres en montée, petite pause pour admirer les berges du Lac de Pierre Percé. Le moment a été immortalisé par Armand.

Un membre de notre club Joseph

a été honoré lors de cette soirée. 

Encore bravo à lui

Le 10  mai, 7 participants : Béa - Dany - Zoubeir - Gégé - Dédé - Patrice - Michel

Départ de Maiziéres les vic à 8h15 par une température très fraiche pour la saison (4°).
Direction: Battaville - Igney - Repaix - Blamont par de petites routes très sympa.

Puis nous nous dirigeons vers la très célèbre ville du "téléphone" HALLOVILLE, pour ensuite attaquer une longue montée dans le secteur de PEXONNE.

Groupe soudé et homogène, sauf Dédé qui à mon avis prépare la montée vers le DONON.  Aprés PEXONNE petite route forestière prés du lac PIERRE-PERCEE pour arriver à RAON L'ETAPE puis MOYENMOUTIER -SENONES - LA PETITE RAON pour attaquer le col du PRAYE (difficulté majeur du parcours).
Comme prévu Dédé attaqua au pied de la montée vers le DONON, mais c'était pour la bonne cause, car dès son arrivée il réserva une tableau resto du donon.
le reste  de l'équipe arriva sans encombres, surtout Béa toujourd aux avant-postes dans cette longue montée, sauf le scripte du jour, un peu dans le "dur" dans le Prayé.
Aprés une légère collation pour moi, repas de fêtes pour d'autres (devinez qui ?), nous voilà repartis pour rejoindre notre point de départ en prenant la superbe descente vers ST-QUIRIN.
Lors d'une prochaine sortie, il faudra lester "Dédé" pour les descentes afin qu'il puisse rester dans les " roues " et sur le plat lui apprendre à mettre la "plaque".

Retour tranquille par HATTIGNY - RECHICOURT - BATTAVILLE -MAIZIERES - LES -VIC.

Très beau parcours fait par notre roi du GPS Dany.
130 kms - 5 h 45 - 22,5 kms/h -1700 m/ D

Très bonne ambiance avec quelques blagues de Gérard. 


Michel

WP 20161104 18 44 16 Pro

WP 20161104 18 35 27 Pro

 

 

Le vendredi 04 novembre 2016 deux membres du cyclo club Béatrice et Daniel DITSCH ont été honorés par la municipalité de Macheren pour leur périple de la traversée de la CORSE (900km et 17000 m de dénivelé)

Bravo à eux deux

Marc

   
© Cyclo-club St-Avold 2016