Prochaines sorties  

Assemblée Générale du Club
Sam Nov 17 @15:30 -
VTT
Dim Nov 18 @09:00 -
Assemblée Générale CODEP
Sam Nov 24
VTT Loisirs
Sam Nov 24 @13:30 -
VTT
Dim Nov 25 @09:00 -
Assemblée Générale FFCT
Sam Déc 01
VTT Loisirs
Sam Déc 01 @13:30 -
VTT
Dim Déc 02 @09:00 -
   
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
   

Espace Membre  

Bonjour, connectez-vous

   

mixte 250-250

   
Le rendez-vous était fixé à 8h15 à La Celles sur Plaine pour un départ prévu à 8h30 pétante.
J’avais demandé préalablement, par retour de « mail », si quelqu’un était intéressé par un covoiturage pour diminuer l’émission de CO2 du Cyclo-Club. Peu de candidats à mon appel et les deux « écolos » du club se sont donc donnés rendez-vous à Oderfang à 6h30. Pour ceux qui ne nous ont pas encore démasqué, il s’agit évidemment d’Armand et de moi-même, JP pour les intimes, toujours à la recherche de la moindre peau de banane qui traine…
Une fois la programmation faite dans le GPS d’Armand à 6h30, il n’avait plus qu’à écouter la voix douce, aimable, féminine et bienveillante, qui nous guida jusque dans les Vosges. Nous arrivâmes à bon port, vers 8h05, en faisant quelques entorses au parcourt préconisé par le GPS qui voulait nous faire monter à Pierre Percé.
Lucien était le premier arrivé. Dans je ne sais plus quel ordre arrivèrent Marc, Roland, Amédée, Patrice et Patrick.
Au vu de la météo, nous avons dû mettre quelques couches de vêtements pour ne pas grelotter.

celle3

Après la traditionnelle photo souvenir faite par Marc, l’heure du départ a été respectée. Après quelques kilomètres en montée, petite pause pour admirer les berges du Lac de Pierre Percé. Le moment a été immortalisé par Armand.

celle4

Nous voilà partis en direction de Badonviller par la D992. À Badonviller Marc voulait rejoindre les vététistes en vain ; ils n’avaient pas respecté le timing, certainement trop pressés d’appuyer sur les pédales et de jouer probablement les équilibristes sous le regard d’Alfred leur chef de file.
Une charmante dame nous informa que nous étions en Meurthe et Moselle et nous indiqua la direction à prendre pour continuer notre périple.
La D8 nous amena à Les Carrières de Badonviller, Brémenil, puis Angemont. C’est ensuite la D181 que nous avons empruntée pour arriver successivement à Saint-Sauveur, Norroy, Val-et-Châtillon, Cirey-sur-Vezouze, Les Harcholins.
En tant que néophyte j’étais bien souvent en dernière position car je n’avais aucune expérience de rouler en peloton et j’avais les doigts collés à mes manettes de frein au cas où…
Une pause « pipi » a été réclamée en court d’étape. Elle servi aussi pour la plupart de « briquet machen ».
De retour en Moselle à Lafrimbolle, après déjà une cinquantaine de bornes dans les guibolles, une échappée composée de Patrice, Patrick et Armand s’envola vers la montée du Donon par la D993. Je faisais une pause pour enlever mon coupe-vent et ne pas être en surchauffe dans l’ascension. Chacun est monté à son rythme sous le regard de Marc, président emblématique du club et Saint-Bernard de la matinée.
Arrivé à l’intersection D993/D145, je pensais retrouver Armand et Patrick, mais personne. J’hésitais à prendre la direction du col du Donon ou d’attendre le reste du groupe. Mon instinct me suggéra de descendre vers le col, mais après quelques kilomètres je mis pieds à terre en me disant que si je m’étais trompé, j’en aurai moins à faire pour rebrousser chemin. J’essayais même d’appeler Marc au téléphone mais je n’avais pas de réseau. Après quelques minutes d’arrêt je partis en sens inverse et à peine avais-je donné quelques coups de pédales, que le peloton me passait sous le nez à vive allure. Il m’a fallu du temps pour remettre mon coupe-vent, faire demi-tour et de mettre tout à droite pour essayer de les rejoindre. Arrivé au col du Donon à l’intersection D993/D145, personne hormis un bon samaritain qui pédalait seul et qui m’indiqua fort sympathiquement la direction qu’avait prise le groupe. Après une brève incursion dans le Bas-Rhin, je repartais à la recherche des couleurs rouge, jaune et blanc.
Heureusement qu’ils avaient fait une pause, sinon je ne les revoyais plus…
Armand entama la descente vers Raon-sur-Plaine, dans le 88, par la D392 à tombeau ouvert. Il avait la « socquette légère » car j’avais du mal à le suivre et j’avais peur de présumer de mes forces. Un petit groupe se forma à l’avant composé d’Armand, Roland, Patrick, Marc et moi-même (j’espère n’avoir oublié personne). L’allure était rapide et nous n’avons pas pu admirer Luvigny, Vexaincourt, Allarmont, avant notre retour à Celles-sur-Plaine. Le « gruppetto » arriva sur nos talons et Patrice voulait vérifier le contenu de nos bidons…
Marc était content que tout se soit bien passé. J’étais heureux d’avoir réalisé deux nouveautés : une sortie de plus de 80 km et la montée du Donon ; le tout en faisant la connaissance d’une excellente compagnie. Je remerciais mentalement Alfred de m’avoir poussé à m’inscrire à cette sortie.
Le temps de ranger le matériel, les vététistes arrivèrent et l’heure de recharger les batteries était arrivée au restaurent des lacs.
Personnellement j’ai passé une excellente journée car il y avait tout ce que j’apprécie et j’avais la « banane » entre mes deux oreilles.
Un grand merci à Marc, Alfred et à tous ceux qui ont contribué à ce que cette journée soit une belle réussite. À bientôt je l’espère du côté de Niederbronn-les-Bains.

JP le bienheureux néophyte.
   
© Cyclo-club St-Avold 2016