Prochaines sorties  

VTT Loisirs
Sam Juil 11 @14:00 -
VTT Randonneur 1
Dim Juil 12 @08:30 -
VTT Loisirs
Sam Juil 18 @14:00 -
VTT Randonneur 1
Dim Juil 19 @08:30 -
VTT Loisirs
Sam Juil 25 @14:00 -
VTT Randonneur 1
Dim Juil 26 @08:30 -
VTT Loisirs
Sam Aoû 01 @14:00 -
VTT Randonneur 1
Dim Aoû 02 @08:30 -
   
Juillet 2020
L Ma Me J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
   

Espace Membre  

Bonjour, connectez-vous

   

mixte 250-250

   
A l’assaut du massif du Donon

Nous étions 9 vététistes dont 3 VAE à se retrouver ce jeudi matin de bonne heure au stade de football de WALSCHEID pour une ballade dans le massif du Donon, circuit concocté par Alfred qui prévoyait de faire 57 km pour un dénivelé de 1700m. Les « assistés » avaient par prudence, décidé d’emmener dans leur paquetage le chargeur, car la journée allait être longue. Comme d’habitude on a fait la photo au départ :
Le démarrage a été dur car immédiatement on a grimpé et pour preuve, au bout de 7 km, le GPS affichait déjà 270m de dénivelé positif.
             donon2                              donon3
Par la suite il y a eu de beaux singles en descente mais c’était pour mieux remonter en passant par la Croix Guillaume (altitude 468m) où nous avons profité pour visiter un site archéologique. De là nous avons passé au Lieu dit des 4 chemins suivi du Lieu dit de Belle Roche (altitude 527m) puis nous avons passé devant «  le fauteuil de Saint-Pierre » pour atteindre le Lieu dit de la Main de Fer (altitude 653m) pour atteindre enfin, après 3 heures d’effort, le col du Donon qui culmine à 727m.

 Comme le prouve les deux photos ci-dessous, la bière et le Pinot Noir ont été fort appréciés car Alfred nous avait réservé une table au restaurant du Donon. Le plat du jour a convenu à tous et la pause aussi ce qui a permis aux uns de charger la batterie du GPS et aux autres la batterie du VAE où les barrettes avaient fondues comme neige au soleil.

                    donon4                              donon5
Toutes les bonnes choses ont une fin et c’est ainsi que nous sommes repartis vers 14h00 en occultant la visite du temple ; tant mieux car ce qui nous attendait était corsé. Il y a une quelques belles descentes bien raides que les moins courageux ont préféré descendre à pied. Félicitations à Adrien le doyen de la bande qui suivait sur son VAE les plus courageux.
                 donon6                           donon7
                          Les moins courageux dont je fais partie                                                           Les courageux attendent patiemment...

 

La suite de la ballade s’est faite sans encombre mais a nécessité de nombreuses haltes pour se repérer sur les GPS de Daniel car sur le sol les traces des petits singles étaient difficilement repérables vu la forte chute des feuilles. Il a même fallu un moment donné faire du portage pour se remettre dans le droit chemin au grand mécontentement des « assistés ».
Sur la fin du parcours les organismes étaient éprouvés et pour faciliter le retour aux voitures le groupe a opté pour monter le col du Saint-Léon par la route plutôt que par les singles forestiers en montée.
De là un superbe single nous a ramené aux voitures en passant par un point de vue qui surplombe WALSCHEID et où trône une statue de la vierge.
                 donon8                             donon9
Il était presque 18H00, nous venions de parcourir 62 km pour un dénivelé positif de 1500m en passant, pour l’anecdote, par au-moins 6 cols. Il a fait beau surtout l’après midi, le sol était sec donc on ne dérapait pas sur les racines, seul bémol, beaucoup de feuilles mortes qui cachent les traces et éventuellement les obstacles.
Merci aux guides et aux deux « Balance », le Président et Alfred, qui ont payé leur tournée dans un café à VALLERYSTHAL.
Pour le compte rendu : Jean-Michel
9 membres du club dont nos deux féminines Josette et Elisabeth se sont retrouvés mercredi 27 septembre à BAERENTHAL pour une nouvelle sortie VTT à l’initiative   d’Alfred qui a tracé le circuit et réservé le repas de midi dans un restaurant au LICHTENBERG. Tout le monde était à l’heure au rendez-vous, même Josette, qui a choisi de se faire véhiculer par votre scribe. Le brouillard était présent au départ comme le témoigne la photo de groupe.

Dès le démarrage çà grimpe sec, puis c’est un enchainement de singles qu’on apprécie moins quand le ravin est à gauche et qu’en plus on est obligé de franchir des racines plus ou moins glissantes. De temps en temps, des rochers barrent le chemin et on est obligé de mettre pied à terre pour un franchissement en portage. Lors d’une de ces opérations Jean Michel voulait profiter de la présence d’une souche d’arbre pour mettre plus facilement pied à terre. Ce n’était pas une bonne idée car la souche était pourrie et en posant son pied dessus elle a lâché et il est parti en roulé boulé dans la pente, le VTT restant heureusement sur place. C’est Fabrice qui a été surpris de voir Jean Michel remonter le talus, légèrement crotté mais pas blessé. C’était la 1ère chute de la journée mais pas la dernière. Il y a eu aussi des descentes vertigineuses où les moins courageux optaient pour la marche à pied (voir ci-dessous).

baerenthal3


 
 
 
 
 
 
 
 
 Avec toutes ces embuches le groupe n’avançait pas assez vite au dire d’Alfred qui avait réservé le repas pour 13H00.

Il fallait rejoindre LICHTENBERG, un petit village qui vu le nom n’était pas situé dans la vallée. Un sentier à flanc de coteau devait nous y mener mais il était infesté de racines très glissantes vu l’humidité qui régnait dans la vallée.

 

C’est ainsi qu’une décision collégiale de grande sagesse à été prise à savoir rejoindre le village par la route. Il a quand même fallu pédaler 8 Km et se payer une belle montée où les VTT électriques ont été fort appréciés. Le timing a été respecté puisque le groupe est arrivé au restaurant à 12H55 et quelle ne fut pas notre surprise d’être accueilli par notre hôtesse du jour, une dame toute menue qui frisait les 90 ans. C’est elle seule qui a géré la confection du repas et le service et qu’est ce qu’on a bien mangé, si bien que ce n’est que vers 15H00 que nous avons redémarré. 

 Comme le montre la photo, notre moniteur fait également le service à table et surtout il prend bien soin de Daniel qui est également le guide sur le terrain vu sa parfaite maîtrise dans la lecture du GPS.

Sitôt remonté sur les machines, nous avons enchainé à nouveau les singles en montée et surtout en descente. Alfred en a profité pour prendre sous sa coupe celles et ceux qui ne se sentaient pas trop à l’aise sur ces chemins étroits, escarpés et semés d’embuches. Un peu comme un moniteur il prodiguait ses conseils avisés.
Pour rejoindre le point de départ il a fallu regrimper deux bosses où les organismes ont été mis à rude épreuve notamment lors des opérations de poussage vu la forte déclivité du terrain. Il n’y a que les VTT électriques qui ont passé et deux costauds dont on taira le nom.

baerenthal11baerenthal10

Vers 17H00 nous sommes revenus aux voitures, contents de cette journée où le soleil était présent malgré la brume matinale persistante.
Après un petit arrêt à PETIT REDERCHING pour prendre le pot de l’amitié nous avons rejoint nos domiciles respectifs. Merci à l’organisateur, aux guides et à celles et ceux qui ont pédalé.

baerenthal12

Rendez-vous à la prochaine sortie dans le massif du DONON.
JM SCHAMBILL

Le cyclo-club était bien représenté avec 14 vttistes dont 2 féminines Huguette et Josette.

Tout le monde est parti sur le 47 km avec 950 m de dénivelé. Malgré les difficultés du parcours, la bonne humeur était présente et les nombreux points de ravitaillement ont permis à tous les vttistes de rallier l'arrivée.

Certains ont même pu se booster au vin blanc distribué au dernier ravito.

Bravo à tous, surtout à Huguette et Josette.


A l’initiative d’Alfred, jeudi 20 septembre, 13 membres du club dont 2 féminines Josette et Elisabeth, se sont retrouvés au CAC pour un départ groupé direction STAMBACH une petite localité située entre LUTZELBOURG et SAVERNE dans l’objectif de faire une journée de VTT dans le massif forestier de LA HOUBE. Un regroupement était prévu à la sortie d’autoroute de PHALSBOURG mais il manquait Josette qui nous a rejoint un quart d’heure après, directement au départ du circuit en forêt de STAMBACH. Nous avions déjà pris du retard mais cela ne nous a pas empêché de faire une photo de groupe.
Peu de temps après le départ quelle ne fut pas notre surprise de voir un immense cerf traverser le chemin forestier en un seul bond pour disparaitre dans le massif boisé et comme disait Josette « la journée commence bien… » La preuve, peu de temps après, le groupe s’est retrouvé coupé en deux, une partie cherchant l’autre. Encore une petite perte de temps mais tout est rentré dans l’ordre. Il fallait prendre conscience de s’assurer que tout le monde suivait d’autant plus qu’on avançait sur des « singles » bien sympathiques les uns derrière les autres. Pour trouver ces cheminements nos deux guides Alfred et Daniel se débrouillaient fort bien même si plus d’une fois il fallait faire demi tour à VTT et sans mettre le pied à terre. Pour l’anecdote, lors d’un arrêt au croisement de plusieurs chemins, Josette s’est mise à hurler après nous sous prétexte qu’elle entendait le brame d’un cerf. Le temps que tous ces mâles se taisent, nous avons effectivement eu droit au brame d’un cerf, on ne saura malheureusement pas si c’est celui croisé au départ.

Ce matin, notre guide Patrick a décidé de nous emmener vers Dorf im Warndt.
Les 8 présents ont pris la direction le centre de tri et entrée dans la
forêt pour rejoindre le single qui longe la route de Jeanne d'Arc, puis passage près du chêne des sorcières et arrivée sur Arcadia et le domaine
d'Ophélie.
Pour rejoindre notre destination, montée à droite à l'entrée de la
carrière pour la traverser un peu plus loin.
Après la traversée de Dorf im Warndt, un droite-gauche nous amène sur
des singles très sympas. Arrivés à un petit étang, nous avons dû
installer l'atelier réparation avec son chef mécano Alain.
En effet, depuis un certain temps, un vttiste dont je terrai le nom
(mais qui se reconnaîtra) n’arrêtait pas de dérailler. A première vue,
rien de bizarre sauf qu'Amédée surnommé Œil de Lynx a identifié le
problème tout en étant à plus d'un mètre du dérailleur.La chaîne était mal montée et notre mécano a enlevé les 2 galets pour
pouvoir remettre la chaîne comme elle le devait.Une fois tout en ordre, direction Kalsbrunn, le parc des sangliers et
retour par la carrière, le domaine d'Ophélie puis par le chêne des
sorcières, le parcours de santé et Oderfang.

Nous avons eu de la chance car moins de 30 minutes, après c'était l'orage.

Encore un grand merci à notre guide

Nous étions à 7 au départ de Oderfang ce jour à savoir 5 vététistes et 2 cyclistes (Noël et un jeune homme que je ne connaissais pas)

En ce qui concerne les vététistes il y avait Nicolas, Laurent, Adrien Alain et moi-même (voir photos jointes). Les deux plus jeunes avaient un VTT à assistance musculaire et les trois anciens un VTT électrique ceci pour planter le décor au départ. C'est Alain qui s'est proposé de guider le groupe et nous sommes partis direction DE VERNEJOUL pour rejoindre VARSBERG par un beau chemin forestier. Arrivé à VARSBERG Alain nous a montré l'endroit où sa fille construit sa maison mais faute de pelles nous n'avons pas été d'une grande aide dans la réalisation des fondations de la maison. Puis nous nous sommes dirigés vers HAM/ VARSBERG et nous avons grimpé un beau chemin habituellement très boueux jusque sur les hauteurs de GUERTING près de la Ferme Saint-Nicolas puis nous avons plongé vers CREUTZWALD en passant près de la gare. Le retour vers ODERFANG s'est fait au plus court par DIESEN . En tout nous avons parcouru 40km pour 450m de dénivelé, un parcours raisonnable notamment pour ceux qui ne disposaient pas d'assistance électrique, assistance qui est quand même fort appréciable dans les longues montées. Il a fait beau, chaud un temps agréable pour faire une sortie VTT

Nous étions 4 comme les 3 Mousquetaires : Sylvain, Daniel R, Alain et JoJo.
Eh oui, Alain a osé se remettre en selle après sa terrible opération. Il était équipé d'une minerve pour soutenir ses cervicales et d'une ..."mobylette". Encore une vélo éléctrique !
Nous avons  démarré doucement, départ à 8h15, que du single , de temps en temps une petite portion roulante pour passer d'une forêt à une autre (Puttelange, Diefenbach, Farschviller, Loupershouse, Guebenhouse)  pour finir par le terrible single des racines d'Ernestviller. Les racines y sont de plus en plus apparentes et le sol par endroit était comme du verglas.
Sylvain n'arrêtait pas de jurer, si à chaque fois qu'il disait"oh putain" un € tombait dans ma poche, je pourrais aller dans un bon resto ce soir  . 
Au 42ème km, Alain se rend compte qu'il a perdu son GPS, sûrement lors de sa chute dans le single des racines ..."chui tombé dans les broussailles, j'étais sur le dos, la tête en bas et je n'arrivais plus à me relever"  .....il a fait la tortue ..... et nous on avait déjà compris qu'on allait refaire ce single
Et hop ! demi tour pour Sylvain (et ses "oh putain"), Alain et moi. 
Après 3 ou 4 km à rouler au pas, Sylvain dit  "Oeil de Lynx", a vu le GPS (couleur noire), au fond d'un bosquet broussailleux à 80 cm de la trace ....(virage serré avec montée raide en devers super glissante)
Finalement nous sommes arrivés à 13h30 avec 49km au compteur, bien crottés mais heureux !
Ce fut une superbe randonnée !
Bonne sieste !
Les mercredi se suivent mais ne ressemblent pas:nous avions roulé la semaine dernière sous une pluie permanente,ce matin,le temps était magnifique.
5 VTTistes étaient au départ de la place du marché de CREUTZWALD à 8h30 avec comme guide Patrick.
Direction Uberhern,Sarrelouis Beaumarché,avant d'arriver dans le massif forestier d'Oberlimberg-Wallerfangen,qui était notre objectif de la matinée.
Dans ce massif nous avons comme prévu parcouru le magnifique circuit flèché de 12 kms.
Le retour s'est effectué sur la très fréquentée voie sur berge de la Sarre,Linsterhoff,Creutzwald vers 13h30.
70 kms au compteur,600m de dénivelé.
Merci à notre sympathique guide Patrick pour cette découverte,à mes sympathiques camarades du jour: Alfred A.,Marc E.,le jeune retraité Guy ,qui s'est malheureusement blessé légèrement à une cuisse en tombant sur un rondin de bois d'un escalier du circuit flèché.
Merci également à notre sympathique président Marc G.qui est l'initiateur des sorties VTT du mercedi.
Vivement mercredi prochain.

P1020336

 

Le 27/05/2017, 6 vttistes se sont retrouvés au centre aéré d’Oderfang. A 14h, direction l’étang de Creutzwald en passant par le chemin qui longe la route de Huchet et nous rejoignons la Salzstrasse et le moulin de Porcelette. Après la traversée de Diesen, nous empruntons le chemin en devers qui arrive sur les divers petits étangs. Arrivés au lac de Creutzwald, nous le longeons tranquillement quand tout d’un coup, « PAN !». Les promeneurs regardent où se trouve celui qui a fait pété un pétard. Point de pétard : c’est la chambre à air d’un pneu du vélo de Florence qui vient d’exploser. Chaleur + surgonflage, on dut créer ce phénomène explosif.
 

Après réparation (pas besoin de rustine pour la chambre car elle était déchirée sur une bonne longueur), nous rejoignons l’Allemagne par l’auberge à la frontière et la montée à travers la forêt. Nous longeons la voie rapide puis direction Warndtweiher. Arrivés à l’étang (presque à sec) et son auberge, nous remontons vers Lauterbach, la route de Carling par divers chemins et retour à Oderfang.

 

     

      Malgré la chaleur (supportable en forêt),

      37 km avec quasiment  400 de dénivelé.

 

   
© Cyclo-club St-Avold 2016